ACTUALITÉ COVID-19

Article publié le 06.04.2020

COVID-19 : ATTENTION AUX ARNAQUES DONT LES PERSONNES ÂGÉES PEUVENT ÊTRE VICTIMES

Image post

Des masques ou du gel hydroalcoolique alors que les pharmacies n’en n’ont plus, des services redoutables de désinfection de maison, des propositions alléchantes de portage de courses… Ces derniers temps, ce genre d’annonces pullulent sur Internet, par téléphone ou même via le porte-à-porte. 

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a d’ailleurs tiré le signal d’alarme sur ces pratiques (27/03/2020), affirmant que « depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient ». 

En effet, partout en France, de nombreux citoyens et notamment les personnes âgées ont été victimes de différents abus. 

Portage de course ou désinfection de maison : les personnes âgées, victimes crédules 

Profitant de la crise sanitaire et des aides nées pendant le confinement, les malfaiteurs n’hésitent pas à se faire passer pour les services de l’Etat afin d’abuser de la vulnérabilité des personnes âgées. Ainsi, dans la ville de Caen (14), qui a mis en place un système de service de portage gratuit des courses à domicile pour les personnes âgées ou fragiles, « Plusieurs tentatives de fraudes ont été signalées, indique la mairie. De faux agents déclarent travailler pour la Ville de Caen et contactent les personnes âgées en leur demandant un paiement, prétextant l’achat de courses. » peut-on lire dans le journal Ouest France (20/03/2020). Même son de cloche en Bretagne, « À Saint-Brieuc, des personnes âgées ont été contactées et se sont vues proposer de l’aide pour effectuer leurs courses, contre la remise d’un chèque ou le prêt de la carte bancaire », d’après Ouest-France (25/03/2020).

 

À Saint-Maur-des-Faussés (94), la page Facebook de la commune met en garde : « Nous avons été informés par des Saint-Mauriens que des démarcheurs proposaient par téléphone des services de désinfection de maison prétendant une obligation dans le Val-de-Marne. C’est une arnaque de personnes mal intentionnées qui profitent honteusement de la crise sanitaire que nous traversons. »

 

En Nouvelle-Aquitaine, près de Libourne, les gendarmes de Villegouge, sont intervenus pour du démarchage à domicile d’un faux employé communal proposant de désinfecter les habitations à la suite de l’épidémie de Coronavirus. « Ce type de démarchage permet à ces escrocs de rentrer dans votre domicile, de vérifier la présence d’objets de valeurs ou la présence d’un système d’alarme et/ou de réaliser, s’ils en ont l’occasion, “un vol par ruse”. Le ou les auteurs sont généralement vêtus de manière soignée et adaptée à la fonction qu’ils prétendent détenir. La majorité des victimes des vols par ruse sont des personnes âgées, qui sont physiquement plus faibles et souvent peu méfiantes. Invitez vos proches à la prudence. » avertit la gendarmerie de la Gironde sur sa page Facebook (05/03/2020). 

Sur Internet aussi, les arnaques du COVID-19 se multiplient

De son côté, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a rappelé sur son site Internet : 

  • qu’il n’existe pas à ce jour de vaccin, d’aliments, de purificateurs d’air, de lampes, de compléments alimentaires ni d’huiles essentielles… qui protègent ni ne permettent de guérir du coronavirus. 
  • que les dépistages du coronavirus sont uniquement effectués par les autorités sanitaires pour confirmer un diagnostic.
  • que la décontamination des logements privés n’est actuellement pas programmée par les services de l’État.
  • que certaines personnes profitent illégalement de l’élan de solidarité national d’aide aux personnels soignants organisé par des plateformes d’appel aux dons ou des cagnottes pour détourner de l’argent
  • que des sites Internet frauduleux cherchent à vendre des produits médicaux et médicaments 

Les Petits Frères des Pauvres invitent donc les proches des personnes âgées à leur dire de faire preuve d’une grande prudence. Dites-leur de vérifier les identités des personnes qui se présentent à leur domicile, de ne pas accepter l’aide des démarcheurs et de ne faire entrer personne dans leur logement.

logo

ACTUALITÉ COVID-19

Article publié le 06.04.2020

COVID-19 : ATTENTION AUX ARNAQUES DONT LES PERSONNES ÂGÉES PEUVENT ÊTRE VICTIMES

Image post

Des masques ou du gel hydroalcoolique alors que les pharmacies n’en n’ont plus, des services redoutables de désinfection de maison, des propositions alléchantes de portage de courses… Ces derniers temps, ce genre d’annonces pullulent sur Internet, par téléphone ou même via le porte-à-porte. 

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a d’ailleurs tiré le signal d’alarme sur ces pratiques (27/03/2020), affirmant que « depuis l’apparition des premiers cas de Coronavirus, les arnaques de la part de sociétés et d’individus malveillants se multiplient ». 

En effet, partout en France, de nombreux citoyens et notamment les personnes âgées ont été victimes de différents abus. 

Portage de course ou désinfection de maison : les personnes âgées, victimes crédules 

Profitant de la crise sanitaire et des aides nées pendant le confinement, les malfaiteurs n’hésitent pas à se faire passer pour les services de l’Etat afin d’abuser de la vulnérabilité des personnes âgées. Ainsi, dans la ville de Caen (14), qui a mis en place un système de service de portage gratuit des courses à domicile pour les personnes âgées ou fragiles, « Plusieurs tentatives de fraudes ont été signalées, indique la mairie. De faux agents déclarent travailler pour la Ville de Caen et contactent les personnes âgées en leur demandant un paiement, prétextant l’achat de courses. » peut-on lire dans le journal Ouest France (20/03/2020). Même son de cloche en Bretagne, « À Saint-Brieuc, des personnes âgées ont été contactées et se sont vues proposer de l’aide pour effectuer leurs courses, contre la remise d’un chèque ou le prêt de la carte bancaire », d’après Ouest-France (25/03/2020).

 

À Saint-Maur-des-Faussés (94), la page Facebook de la commune met en garde : « Nous avons été informés par des Saint-Mauriens que des démarcheurs proposaient par téléphone des services de désinfection de maison prétendant une obligation dans le Val-de-Marne. C’est une arnaque de personnes mal intentionnées qui profitent honteusement de la crise sanitaire que nous traversons. »

 

En Nouvelle-Aquitaine, près de Libourne, les gendarmes de Villegouge, sont intervenus pour du démarchage à domicile d’un faux employé communal proposant de désinfecter les habitations à la suite de l’épidémie de Coronavirus. « Ce type de démarchage permet à ces escrocs de rentrer dans votre domicile, de vérifier la présence d’objets de valeurs ou la présence d’un système d’alarme et/ou de réaliser, s’ils en ont l’occasion, “un vol par ruse”. Le ou les auteurs sont généralement vêtus de manière soignée et adaptée à la fonction qu’ils prétendent détenir. La majorité des victimes des vols par ruse sont des personnes âgées, qui sont physiquement plus faibles et souvent peu méfiantes. Invitez vos proches à la prudence. » avertit la gendarmerie de la Gironde sur sa page Facebook (05/03/2020). 

Sur Internet aussi, les arnaques du COVID-19 se multiplient

De son côté, la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes a rappelé sur son site Internet : 

  • qu’il n’existe pas à ce jour de vaccin, d’aliments, de purificateurs d’air, de lampes, de compléments alimentaires ni d’huiles essentielles… qui protègent ni ne permettent de guérir du coronavirus. 
  • que les dépistages du coronavirus sont uniquement effectués par les autorités sanitaires pour confirmer un diagnostic.
  • que la décontamination des logements privés n’est actuellement pas programmée par les services de l’État.
  • que certaines personnes profitent illégalement de l’élan de solidarité national d’aide aux personnels soignants organisé par des plateformes d’appel aux dons ou des cagnottes pour détourner de l’argent
  • que des sites Internet frauduleux cherchent à vendre des produits médicaux et médicaments 

Les Petits Frères des Pauvres invitent donc les proches des personnes âgées à leur dire de faire preuve d’une grande prudence. Dites-leur de vérifier les identités des personnes qui se présentent à leur domicile, de ne pas accepter l’aide des démarcheurs et de ne faire entrer personne dans leur logement.